Delphine Bertrand

Née en 1995 à Zoetermeer, Pays-Bas
Vit et travaille entre Paris et la Bretagne

2018 : DNSEP de l’École Européenne  Supérieure d’Art de Brest, site de Quimper

Expositions récentes :
2019 : Essayer de la sculpture avec Garbriel Haberland et Boris Regnier, Studio Plijadur, Douarnenez
2019 : La zone périlunaire, exposition personnelle, mulhouse019, biennale de la jeune création contemporaine
2019 : Prix de l’Institut Français de Timisoara en Roumanie, résidence suivie d’une exposition à Timisoara en février 2020 2018 : Villà, exposition collective, Villa Rohannec’h, Saint-Brieuc
2018 : The mood of the moon, exposition collective, Grenier Gallery, Douarnenez
2016 : Good Vibes, exposition collective,The Glasgow School of Art, Glasgow, Écosse

À la manière d’un chercheur d’or, je cherche, découvre des éléments au cours de mes voyages. Je réalise une collecte de matières et de matériaux. Branches, coquillages, sable, terre, fleurs, confettis, tissus, mousses polyuréthane, lichens sauvages, pigeons…
Ces matières premières sont choisies pour des caractéristiques esthétiques autant que pour leurs histoires. Le lichen par exemple est le seul élément de la nature qui soit une symbiose. Une association entre algue et champignon. 
Dans mes installations, je cherche à faire voir des éléments hors de leur contexte, dans des environnements immersifs composés de moulages en plâtre, de tissus drapés, de sol en plâtre ou en sels colorés. Le spectateur déambule dans ces compositions qui sont comme des peintures se déployant dans l’espace.

– D. Bertrand

Delphine Bertrand développe un travail de sculpture et d’installation lié à la matière et aux matériaux, à des questions de couleur et de composition dans l’espace.

Le chercheur d’or, 2018
Villa Rohannec’h, Saint Brieuc
Plâtrefleurs fraiches, tissus, texte imprimé, or en paillettes
© photo Virginie Barré